22 novembre 2012

Véronique, trois qui la tiennent...

Véronique, c'est cette sainte qui avait essuyé le visage du Christ, générant ainsi une empreinte (réinterprétée plus tard comme une peinture) non faite de la main de l'homme. On dit acheirographon en grec. Ça vaut 1.000 points à votre prochain dîner en ville. Ou juste un grand moment de solitude. Biagio D'Antonio : Le portement de croix, au Louvre
Posté par Pont des arts à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2012

Dieu est grand, je suis tout petit

Avec le temps (et les lieux), la figure du commanditaire grandit.   - Détail, Louvre- La Vierge du Chancelier Rolin, au Louvre
Posté par Pont des arts à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2012

On fait un cottabe ?

Après un bon dîner entre hommes, nos chers aristocrates grecs anciens avaient apparemment pour habitude de sortir le vin et de le mélanger à l'eau (car vendangé tard il était trop puissant) selon un dosage que le maître de maison avait le loisir de choisir. Et après ? Après, ben comme aujourd'hui : on faisait (entre autres) des jeux d'alcool. Comme quoi... Un jeu très prisé semblait être le cottabe (oui je sais, ça fait pas très grec comme sonorité) : chaque invité tentait d'envoyer du vin dans un récipient au moyen d'une coupe. ... [Lire la suite]
Posté par Pont des arts à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2012

Thème : la diagonale

La diagonale dans une composition, ça donne du rythme, de la dynamique, du mouvement. Encore faut-il maîtriser le raccourci, pour donner un sens de réalité et rendre le sujet lisible. Quelques exemples en images (à suivre bien sûr...). Puissante : Diagonale simple croisée avec une double diagonale : Plus subtil : - Véronèse : Saint Antoine, MBA Caen  - Tornioli : Caïn et Abel, Galleria Spalda à Rome - Caravage : Mise au tombeau, Pinacothèque du Vatican
Posté par Pont des arts à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 novembre 2012

Suger vs. Bernini

Formes pures élancées du gothique ou décors chargés du baroque, il y en a pour tous les goûts (et surtout toutes les couleurs).                Côté pile : cathédrales de Reims et Lausanne Côté face : églises Saint-Louis des Français, S. Andrea della Valle et S. Giuseppe Calasanzio à Rome